Cahier Rouge – été 2013

Cahier Rouge 1Cahier Rouge 2
Suite de dessins A4 et A5

Le premier geste d’un dessin furtif (des objets anodins croisés sur la route) devient par la suite une trace figée d’une impression éphémère.

La trace du geste est reconstruite, choisie et confirmée par le travail élaboré entre surfaces et lignes, réduit à une seule tonalité : le rouge, qui a la force d’un contraste fort qui se grave dans la feuille. Semblable à l’image d’un flash qui reste sur la rétine, même quand l’objet faisant image a déjà disparu.

Un va et vient entre le mouvement rapide du dessin, puis la trace statique qui reste de cette émotion.

Graver une trace.

L’acte de se souvenir est un acte créatif.